La véritable force de changement, ce sont les Verts

Les Verts sont pour la liberté d'entreprise, mais contre la liberté du renard dans le poulailler; pour l'égalité dans la dignité, mais contre les protections mal placées; pour l'invention et la créativité, mais contre les prises de risques inutiles et dangereuses.

En tant que co-président du Parti Vert Européen de 2006 à 2012, Philippe Lamberts a largement contribué au renforcement et au développement de la force écologiste en Europe. Lors de son discours de clotûre de mandat de co-président en novembre 2013, il dresse à nouveau un constat lourd des défis à relever mais réaffirme surout le potentiel des Verts d'être la force de changement d'aujourd'hui et de demain.

Profondément européens, les Verts ont soutenu jusqu'au bout un budget européen digne de ce nom, là où toutes les autres familles politiques ont trahi leurs grands discours au moment du vote. Mais l'Europe des écologistes c'est une autre Europe: plus démocratie, plus durable et plus juste. En s'opposant dès les premiers instants au traité ACTA, qui menaçait les droits et libertés fondamentales des Européens, les Verts ont été une fois de plus à la pointe du combat. Même chose lors du rejet de la proposition de la Commission européenne sur les semences, qui menaçait gravement la diversité, la résilience et la souveraineté alimentaire.

Aujourd'hui, c'est le projet de traité transatlantique entre l'Union Européenne et les Etats-Unis (TTIP) qui représente un danger pour notre démocratie en s'attaquant à nos normes sociales, environnementales et de santé, à notre modèle de concertation sociale, à notre financement public de la culture, de la recherche et de l'enseignement. Les Verts y sont catégoriquement opposés et font de ce sujet un combat prioritaire.

Pour une refondation démocratique

Les Verts  proposent un mode d'action politique adapté aux défis qui nous font face: dans leur discours mais aussi dans leurs actes.

Sur le fond, les écologistes refusent aujourd'hui le modèle productiviste qui a orienté les politiques d'après-guerre. Ils reconnaissent que ces politiques ont permis un développement du bien-être unique dans l'histoire de l'humanité. Mais le modèle et la logique d'action ont atteint leurs limites. Or, socialistes, libéraux et extrémistes de gauche ou de droite y restent englués. Au lieu d'appliquer les solutions du passé, les Verts misent sur un investissement dans l'avenir centré sur l'équilibre social et environnemental.

Quant à la méthode, les écologistes favorisent la participation citoyenne et un renouveau de la démocratie dans leurs partis, partout en Europe. Ils sont les premiers à avoir organisé une primaire européenne pour désigner leurs candidats à la Commission européenne (Ska Keller et José Bové). Ils ont aussi la volonté de permettre le renouvellement des élus et des dirigeants. Ce n'est pas simple, et le processus est largement imparfait. Mais, par rapport à la plupart des autres formations politiques,  on retrouve chez les Verts le souci de faire de la politique autrement; un souci enraciné dans une tradition de lutte citoyenne, au coeur des partis verts européens.

Ces principes et valeurs, les Verts les ont appliqués au Parlement Européen à travers de nombreuses thématiques: climat, droits sociaux, budget, agriculture, migration, pêche, culture, droits des minorités, et tant d'autres que vous pouvez découvrir ici:

 

 






 

FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousStumbleuponGoogle BookmarksRedditNewsvineTechnoratiLinkedinMixxRSS FeedPinterest
Pin It
Text Size
Manifestes pour une transition écologique
Lire la suite...
Désamorçons les bombes sociale et environnementale, et réinventons le bien-être
Lire la suite...
La véritable force de changement, ce sont les Verts
Lire la suite...
Passer du pillage au partage
Lire la suite...