Le Parlement européen a adopté en octobre 2012 sa première résolution sur le traité commercial transatlantique. Par ce texte, les eurodéputés demandent que "les négociations soient ouvertes au cours du premier semestre 2013" et se clôturent "rapidement" sur "une ouverture ambitieuse et réciproque du marché des biens, des services et de l'investissement".

Par ailleurs, Les eurodéputés souhaitent que "tous les acteurs concernés représentant les milieux d'affaires s'organisent de manière à offrir un soutien large et coordonné en vue de favoriser un dialogue ouvert et transparent qui permettra de faire progresser l'initiative". L’accord doit viser à la convergence des normes des deux côtés de l’Atlantique, et à "démanteler les barrières restantes."

Si aujourd'hui, des voix s'élèvent contre ce traité dangereux, les écologistes ont été les seuls à s'opposer à l'ouverture des négociations. PS, CDH et MR ont voté en faveur de ce texte. Pour les Verts, les négociations sur ce traité doivent cesser immédiatement car il pose un problème démocratique majeur en subordonnant la capacité à légiférer et l'intérêt général aux intérêts financiers des multinationales et de leurs actionnaires. Il s'accompagne d'un risque de nivellement par le bas de nos normes sociales, environnementales et phytosanitaires notamment.

 

En complément: