Le Parlement européen a adopté en novembre 2012 une résolution demandant "la suppression des freins aux investissements et davantage de recherche et développement sur le gaz de schiste" et "l’introduction de formation sur le gaz de schiste dans l’enseignement général".

Adopté par les autres partis politiques (MR, PS, CDH), ce texte va à l'encontre de la perspective de créer l'Europe de l'énergie en s'appuyant sur les énergies renouvelables, les économies d'énergie et l'efficacité énergétique. Le gaz de schiste, présente des dangers environnementaux et est un mirage économique. Il ne permettra ni de créer des emplois durables, ni de rendre l'Europe indépendante en énergie, et c'est pour toutes ces raisons que les Verts ont voté contre. 

 

En complément: