Agir au cœur du réacteur

Le cœur du réacteur politique aujourd'hui, c'est l'appropriation des richesses par une minorité à travers des méga-institutions financières et des multinationales. Depuis 2009, Philippe Lamberts a donc focalisé son action au Parlement Européen sur la régulation des banques et la gouvernance économique de l'Union.

La période 2009-2014 a été placée sous le signe de la lutte contre la crise. Au sein de la commission économie et finance du Parlement Européen, Philippe s'est engagé  dans de nombreux dossiers visant à re-réguler le secteur financier et bancaire. Avec les Verts, il a joué un rôle décisif dans la définition d'exigences qui sont loin de plaire à tout le monde : une vraie victoire pour la démocratie. Parallèlement à son activité parlementaire, il a mis sur pied un site web pédagogique et ludique - les 7 Péchés Capitaux des Banques -  qui montre l'ampleur des défis encore à relever pour remettre la finance à sa place.

Il a fallu aussi revoir les politiques budgétaires et leur coordination en Europe. En s'engageant dans les réformes de ce qu'on appelle la gouvernance économique, Philippe a agi, avec les autres progressistes, pour les orienter vers plus d'équilibre, c'est-à-dire vers une meilleure gestion sans pour autant tomber dans les pièges de l'austérité. Le résultat y est moins spectaculaire, mais le travail n'a pas été vain. Il reste encore malheureusement beaucoup à faire pour renverser la tendance dominante aujourd'hui, qui relègue au second plan les priorités sociales, environnementales et démocratiques.

Malgré un contexte politique défavorable, Philippe n'a pas attendu pour peser dans les dossiers visant à investir dans l'avenir de notre société. Dans ce contexte, il s'est en particulier battu pour améliorer le financement des PME et les innovations énergétiques à travers la politique de la recherche. Là aussi, des avancées ont été obtenues.

Remettre la finance à sa place, c'est la condition préalable à toute politique sociale et environnementale, à tout investissement dans notre avenir et celui de nos enfants, et à toute refondation démocratique de l'Europe.




 

FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousStumbleuponGoogle BookmarksRedditNewsvineTechnoratiLinkedinMixxRSS FeedPinterest
Pin It
Text Size
Mais que fait vraiment un eurodéputé?
Lire la suite...
Ki-Vote-Koi?
Lire la suite...
Mettre fin à la finance casino
Lire la suite...
Remettre la justice sociale au cœur de la gouvernance économique
Lire la suite...
Donner aux entreprises des moyens d'innover
Lire la suite...